Aller au contenu principal

Secteur de l’intérim : les syndicats refusent la main tendue par les employeurs, pas d’accord

|   Intérim

Les négociations sectorielles au sein de la CP 322, la commission paritaire du secteur de l’intérim, ont été rompues cet après-midi. C’est ce que communique Federgon, la fédération des prestataires de services RH, qui représente entre autres le secteur de l’intérim.

Federgon regrette que les syndicats n’aient pas voulu accepter la main tendue par les employeurs pour parvenir à un accord sectoriel. Cependant, ce sont les syndicats qui ont rompu l’équilibre délicat du projet d’accord en supprimant du texte une partie essentielle pour les employeurs.  « Le secteur a pourtant pris ses responsabilités », souligne Ann Cattelain, directeur chez Federgon. « Alors même que les entreprises de travail intérimaire sont, elles aussi, très durement touchées par la crise du coronavirus – l’activité du secteur enregistre en effet un recul de -45% –, le secteur veut investir. Federgon prévoit une augmentation de cotisation au Fonds Social pour les intérimaires afin de pouvoir garantir les primes de fin d’année des travailleurs intérimaires. Dans une période difficile comme celle que nous traversons actuellement, nos entreprises comme nos intérimaires ont justement besoin d’un accord équilibré. Nous trouvons donc dommage que cela ne soit pas possible aujourd’hui », souligne encore Ann Cattelain.


Contact

Ann Cattelain

CEO-designate
Coordinatrice des commissions Recruitment, Search & Selection et Projectsourcing

+32 (0)2 203 38 03
pr@federgon.be

Federgon est la fédération des prestataires de services RH. En tant que fédération sectorielle, Federgon représente les entreprises qui sont actives dans le domaine du placement et des services RH au sens large du mot.