Aller au contenu principal

Les négociations dans le secteur des titres-services unilatéralement rompues par les syndicats

|   Titres-services

Cette semaine, les négociations en Commission paritaire 322.01, la commission où se négocient les conditions de travail et de salaire du secteur des titres-services, ont été rompues de manière unilatérale par les syndicats. Dans l’intervalle, les syndicats ont également déposé un préavis de grève. Federgon, la fédération patronale des prestataires de services RH qui représente notamment le secteur des titres-services, regrette vivement cette décision.  

Au cours de ces négociations difficiles, les employeurs se sont toujours efforcés de mettre sur la table des propositions constructives. L’approche a consisté à mettre en premier lieu l’accent sur l’intérêt des aides-ménager(ère)s, en tenant compte bien entendu des marges limitées qui sont celles des entreprises titres-services aujourd’hui. Du côté des employeurs, la volonté de suivre les accords conclus au niveau interprofessionnel est bien présente, mais les marges actuelles ne laissent quasiment pas de latitude aux entreprises titres-services. 

« Le secteur des titres-services est aujourd’hui un secteur en difficulté ; la rentabilité des entreprises est extrêmement faible, de sorte qu’elles sont actuellement dans l’impossibilité de répondre favorablement aux revendications des syndicats », déclare Herwig Muyldermans, Directeur général de Federgon. « Les défis auxquels le secteur est confronté sont connus au niveau politique, mais pour l’instant, les mesures concrètes se font attendre. Tant que des mesures concrètes ne sont pas prises, les marges vont continuer à se réduire, et cela peut devenir problématique. » 

Pourtant, le secteur des titres-services joue un rôle très important sur le plan social et sociétal : en effet, il emploie plus de 160.000 aides-ménager(ère)s, et le système des titres-services offre à plus d’un million de ménages un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. 

« Ceci est véritablement un appel à l’aide que nous adressons à tous les gouvernements pour leur demander d’assurer le maintien et l’avenir du secteur. L’emploi des personnes faiblement qualifiées est aujourd’hui un défi très important sur le marché du travail. La société a tout intérêt à réguler et à contrôler les emplois titres-services, qui sont souvent occupés par des travailleurs peu qualifiés », souligne Herwig Muyldermans. « L’ambition est claire : préserver la santé du secteur des titres-services, et ce dans l’intérêt des travailleurs, des clients et des entreprises. » 


Contact

Herwig Muyldermans

Directeur général

+32 (0)2 203 38 03
pr@federgon.be

Federgon est la fédération des prestataires de services RH. En tant que fédération sectorielle, Federgon représente les entreprises qui sont actives dans le domaine du placement et des services RH au sens large du mot.